Depuis plus d’un an maintenant, Matsha a prit un virage plus responsable et plus éthique. J’aimerai que mon vestiaire soit en cohérence avec cette démarche. Un dressing en 2020 c’est de bons basiques, quelques belles pièces et du seconde main. Voila ma résolution! Je ne suis sans doute pas la seule à vouloir appliquer ces nouveaux codes. J’ai décidé alors de les partager avec vous en vous donnant quelques pistes. Attention, je ne suis pas la pour vous donner une leçon et vous faire culpabiliser si vous achetez un article issu de la “Fast fashion”*. Moi la première, je ne suis pas exemplaire, mais si chacun d’entre nous revoit sa consommation de vêtements, c’est un grand bien pour la planète et pour le made in France. L’industrie du vêtement étant la plus polluante, un mode de vie plus responsable passe par une remise en question de nos placards.

478731bb95b5d81a774c603ca21e1986

photo source : pinterest

J’ai appris progressivement qu’on pouvait aimer la mode sans trop la consommer. Bien au contraire, c’est la respecter et lui rendre ces belles valeurs.

On pense que : “Acheter Francais , acheter responsable c’est trop cher, je n’ai pas le budget!”

Il ‘a une part de vérité. En réalité, nous avons perdu la notion du VRAI prix, celui qui justifie le travail rémunéré à sa juste valeur, celui qui justifie une qualité et une durabilité. Payer un tee shirt blanc 10 € signifie une chaîne de fabrication peu convenable derrière. Ça semble évident pour tout le monde et pourtant on ne peut s’empêcher d’acheter, avec une pointe de culpabilité, mais on cède. Le pire c’est que ce tee shirt on le gardera une saison ou deux au plus. Alors qu’un basique on peut le garder 10 ans dans son armoire. Alors, pourquoi ne pas payer plus pour une qualité, un confort, une durabilité et bien souvent une rentabilité?

Alors non, acheter responsable n’est pas forcément plus cher!

Acheter moins, acheter mieux.

Si vous achetez moins, vous consommez moins mais vous avez entre vos mains  la qualité. Et oui, la qualité ça s’achète! ( j’ai mis aussi pas mal de temps à l’admettre). Personnellement je prends de plus en plus goût à acheter de belles pièces qui m’ont fait envie pendant des mois que je peux enfin me procurer.

Qu’est ce que j’entends par “Belles pièces”?

Belles pièces j’entends : fabrication Française, fabrication éthique, Matières naturelles, Matières biologiques, pièces de créateurs.

Si une pièce rentre dans une de ces catégories alors je considère que c’est une belle pièce. Et quand c’est beau, on a besoin de peu. On ne se lasse pas on reporte et on sait ce que l’on porte. Derrière il y’a une histoire, on a valorisé un savoir faire, un créateur, un fabricant. C’est un achat raisonné et on est fier de ce que l’on consomme.

Sur quoi mise t’on pour des belles pièces?

Tant qu’à se procurer quelques pièces de qualité autant miser sur celles que l’on pourra porter souvent. Elles doivent être de vrais coups de cœur afin que vous puissiez les rentabiliser et les apprécier autant, deux ans plus tard. Les meilleures acquisitions coup de cœur durables sont celles qui vous vont bien et vous ressemble.

Les bons basiques

On parle de basiques, mais ce n’est en rien évident pour tout le monde. Cependant, il y’a quelques pièces que l’on portent au quotidien et qui ne se démodent JAMAIS. Donc pas moins d’excuses pour acheter des pièces de qualités dans ce domaine.

  • Le tee shirt en coton blanc, col V ou col rond en fonction de votre morphologie
  • La veste en Jean, même vintage
  • Un jean brut et un jean noir, Une fois qu’on a trouvé la bonne coupe pas besoin d’en changer
  • Une robe noire sobre mais bien coupée

Voila ce que je considère comme de réels basiques intemporels. Pour avoir une garde robe efficace je vous conseille ce livre :

“Comment je m’habille aujourd’hui”  écrit par Inès de la fressange et Sophie Gachet. Un livre facile d’accès qui vous présente les looks à adopter en fonction des occasions. Un moyen de vous approprier des pièces essentielles en fonction de votre travail, mode de vie ou quotidien.

Alimenter son dressing par du seconde main

Nous avons la chance aujourd’hui de pouvoir chiner facilement. Numériquement, grâce aux applications comme Vinted et les friperies qui se développent sur les réseaux sociaux. On peut toujours compter sur les brocantes et les vide dressings pour trouver de vraies pépites. Pas besoin d’acheter du neuf quand on sait qu’on va vite se lasser. C’est un bon moyen de responsabiliser ses achats et d’éviter la surconsommation. Vous pouvez facilement vous faire une garde robe avec des pièces récupérées.

Acheter “Fast fashion” mais acheter réfléchi 

Bien sûr, occasionnellement on a le droit de craquer pour un vêtement qui n’est pas forcément éthique ni de qualité. On ne peut pas changer du jour au lendemain nos habitudes. Et moi la première je le fais! Mais avant d’acheter on peut essayer d’appliquer une simple règle dotée de 3 questions avant de céder:

Je l’achète parce qu’il me va bien ou pour son prix? Avec quoi vais je le porter? Est ce que je suis bien dedans?

Ne surtout pas acheter pour un prix mais pour une envie ou un besoin

76177b149d1a25037c392acbd7c21927

Mon budget s’en sort comment ?

Vous verrez qu’en appliquant ces règles simples, vous irez progressivement vers un dressing plus responsable qui ne vous coûtera pas plus cher. Pour gagner un peu d’argent et vous offrir la pièce de vos rêves, commencez par trier vos placards. Ensuite, vendez les sur des plateformes de seconde main en ligne, sur des brocantes ou des “vide dressing”.

Et pour le futur, n’oubliez pas qu’une belle pièce sera beaucoup plus facile à revendre qu’un vêtement acheté dans les grandes enseignes que vous connaissez bien ;)

Alors, 2020 synonyme de vestiaire plus responsable pour vous aussi ?


 
 

GLOSSAIRE:

* Fast fashion : désigne un phénomène de renouvellement très rapide des collections qui entraîne une production intensive et massive de vêtements.